PANIER

 
LA

PARTITIONSLIVRESACCESSOIRESPAPETERIEBesoin d'aide ?NOS MAGASINSMON COMPTE 
LES THÉMATIQUESOUVRAGES GÉNÉRAUXÉCRITUREENSEIGNEMENTPOUR LES ENFANTS
LES HOMMESLES OEUVRESLES EPOQUESLES SCIENCESLES ARTSLES INSTRUMENTSLES PAYS
OUVRAGES GENERAUXMUSIQUE DE CHAMBREMUSIQUE SYMPHONIQUEMUSIQUE CHORALEMELODIES ET LIEDEROPERAS, OPERETTESLIVRETS D'OPERACHANSONJAZZ, BLUESPOP, ROCK
A DÉCOUVRIR
claude-jean-nebrac-directeur-de-l-opera-apres-lully-NÉBRAC CLAUDE-JEAN
Directeur de l'Opéra après Lully

BRENAC
15.00 €
loisel-gaelle-ramaut-alban-(dir)-les-comedies-de-shakespere-a-l-opera-musique-et-musicologie-LOISEL GAËLLE / RAMAUT ALBAN (DIR.)
Les comédies de Shakespere à l'opéra
Musique et musicologie
PUBL. UNIV. SAINT-ETIENNE
22.00 €
giacomo-puccini-manon-lescaut-PUCCINI GIACOMO
Manon Lescaut

ACTES SUD|THÉÂTRE DE CAEN
9.30 €
jacques-gabriel-prod-homme-l-opera-(1669-1925)-musique-musicologiePROD'HOMME JACQUES-GABRIEL
L'Opéra (1669-1925)
Musique, musicologie
MINKOFF
25.00 €
ernest-reyer-salammbo-opera-marseilleREYER ERNEST
Salammbô
Opéra Marseille
ACTES SUD
10.20 €
philippe-godefroid-divines-et-divas-GODEFROID PHILIPPE
Divines et divas

CALMANN-LEVY
44.97 €
ivan-nagel-autonomie-et-grace-sur-les-operas-de-mozart-NAGEL IVAN
Autonomie et grâce sur les opéras de Mozart

EDITIONS DE L'AUBE
13.57 €
duc-antoine-le-la-zarzuela-:-les-origines-du-theatre-lyrique-national-en-espagne-(1832-1851)-LE DUC ANTOINE
La zarzuela : les origines du théâtre lyrique national en Espagne (1832-1851)

MARDAGA
29.00 €
  • catherine-kintzler-theatre-et-opera-a-l-age-classique-:-une-familiere-etrangete-musique


    Mis à jour le 25.09.15
  • Théâtre et opéra à l'âge classique : une familière étrangeté
    Catherine KINTZLER


    Livre - Broché

    FAYARD

    Référence: 35 2325 5
    1 vol. (350 p.) ; 22 x 14 cm - Paris - 2004

    LES THÉMATIQUES  >  Les Oeuvres  >  Opéras, opérettes


    20.30 €
     ARTICLE
    EN STOCK


    C'est à l'époque où le théâtre trouve en France son apogée, le XVIIe siècle, qu'apparaît l'opéra. Si beaucoup de traits, et des plus évidents, les rapprochent, leur coexistence pose question et c'est sur leur rapport : une familière étrangeté, que s'interroge Catherine Kintzler au travers de cet essai.

    Elle oppose les fonctions respectives de chacun de ces genres scéniques : si le théâtre relève de la métaphysique des moeurs, l'opéra illustre plutôt la métaphysique de la nature et il éblouit, grâce à la musique, aux décors, aux machines, les yeux et les oreilles. Cette surenchère qui s'adresse aux sens lui a valu, de la part des moralistes férus de théâtre, de féroces critiques.

    La première partie de cet ouvrage, consacrée au théâtre, explore le trouble qu'il exerce sur le spectateur, confronté au sublime mis en oeuvre dans le théâtre classique. La seconde, portant sur l'opéra, montre comment celui-ci, évacuant la question morale, s'incarne dans la musique et la danse pour constituer un monde, celui du merveilleux. La troisième partie enfin sonde la fascination réciproque que nourrissent les deux scènes.

    En une réflexion qui chemine à travers tout le répertoire et sollicite Corneille, Racine, Lessing, Voltaire, Molière, ainsi que Rameau et Mozart, l'auteur dégage les enjeux esthético-philosophiques qui, dans la relation des deux scènes, fondent leur opposition, expliquent leur attirance et participent à leur splendeur.




    



    NOS CLIENTS ONT AUSSI APPRÉCIÉ…