PANIER

 
LA

PARTITIONSLIVRESACCESSOIRESPAPETERIEBesoin d'aide ?NOS MAGASINSMON COMPTE 
LES THÉMATIQUESOUVRAGES GÉNÉRAUXÉCRITUREENSEIGNEMENTPOUR LES ENFANTS
LES HOMMESLES OEUVRESLES EPOQUESLES SCIENCESLES ARTSLES INSTRUMENTSLES PAYS
MOYEN-AGE, RENAISSANCEBAROQUECLASSIQUEROMANTIQUEXIXE SIECLEXXE SIECLEMUSIQUE CONTEMPORAINE
A DÉCOUVRIR
claude-jean-nebrac-directeur-de-l-opera-apres-lully-NÉBRAC CLAUDE-JEAN
Directeur de l'Opéra après Lully

BRENAC
15.00 €
david-schulenberg-music-of-the-baroque-:-an-anthology-of-scores-SCHULENBERG DAVID
Music of the Baroque : an anthology of scores

OXFORD UNIVERSITY PRESS
35.00 €
tess-knighton-new-perspectives-on-early-music-in-spain-KNIGHTON TESS
New perspectives on Early Music in Spain

REICHENBERGER
98.00 €
allihn-ingeborg-(sous-la-direction-de)-barockmusikfuhrer-:-instrumentalmusik-1570-1770- ALLIHN INGEBORG (SOUS LA DIRECTION DE)
Barockmusikführer : Instrumentalmusik 1570-1770

BÄRENREITER
25.00 €
claude-jean-nebrac-les-petites-histoires-de-l-opera-baroque-en-france-NÉBRAC CLAUDE-JEAN
Les petites histoires de l'opéra baroque en France

BRENAC
15.00 €
claude-jean-nebrac-l-academie-royale-de-musique-de-1692-a-1697-NÉBRAC CLAUDE-JEAN
L'Académie royale de musique de 1692 à 1697

BRENAC
15.00 €
claude-jean-nebrac-"-pomone"-ou-la-naissance-de-l-opera-francais-NÉBRAC CLAUDE-JEAN
" Pomone" ou la naissance de l'opéra français

BRENAC
15.00 €
jean-francois-lattarico-busenello-:-un-theatre-de-la-rhetorique-LATTARICO JEAN-FRANÇOIS
Busenello : un théâtre de la rhétorique

CLASSIQUES GARNIER
39.00 €
  • philippe-beaussant-christine-de-suede-et-la-musique-


    Mis à jour le 17.02.17
  • Christine de Suède et la musique
    Philippe BEAUSSANT


    Livre - Broché

    FAYARD

    Référence: 9782213643496
    1 vol. (200 p.) ; 22 x 14 cm - Paris - 2014

    LES THÉMATIQUES  >  Les Epoques  >  Baroque


    19.00 €
     ARTICLE
    EN STOCK


    Christine de Suède est l'un des personnages les plus surprenants de tout le XVIIe siècle, qui n'en manque pas.

    Reine à six ans, elle abdique à vingt-quatre, se convertit au catholicisme, se fixe à Rome. Elle n'a cessé, en toutes circonstances, dans sa vie trépidante de jeune reine puis de reine sans royaume, puis dans son rôle de padrona di Roma vieillissante, de déconcerter ses contemporains, puis les historiens, les romanciers et les gens de théâtre. Elle parlait dix langues, s'habillait en homme et disait ce qui lui passait par la tête. Elle a aimé tous les arts, mais la musique plus que tout. Ouvrir la première salle d'opéra public à Rome, demander à Corelli, à soixante ans, de lui donner des leçons de violon, à Stradella de composer la musique d'un mini-opéra sur un livret de sa main, faire venir Descartes à Stockholm et lui faire écrire le scénario d'un ballet - qui a fait cela ?

    Il a semblé à Philippe Beaussant que la musique était le plus juste témoin de ce que fut cette femme étonnante : la succession même des oeuvres qu'elle a aimées, qu'elle a voulues, constitue un portrait en musique, plus vrai que tout ce qu'on a pu dire d'elle.




    



    NOS CLIENTS ONT AUSSI APPRÉCIÉ…