PANIER

 
LA

PARTITIONSLIVRESACCESSOIRESPAPETERIEBesoin d'aide ?NOS MAGASINSMON COMPTE 
CORDESVENTSCUIVRESCHANTPERCUSSIONPIANO & CLAVIERSFORMATION MUSICALECONDUCTEURSMUSIQUE DE CHAMBREALBUMS VARIETESENSEMBLES & MATÉRIELS
PETIT FORMATGRAND FORMAT
A DÉCOUVRIR
michael-haydn-te-deum-conducteur-HAYDN MICHAEL
Te Deum - Conducteur

CARUS
18.90 €
michael-haydn-te-deum-partitur-conducteur-partitionHAYDN MICHAEL
Te Deum - Partitur
Conducteur - Partition
HUG
42.80 €
michael-haydn-missa-sancti-amandi-(mh229)-partition-conducteurHAYDN MICHAEL
Missa Sancti Amandi (MH229)
Partition - Conducteur
CARUS
44.45 €
michael-haydn-concertino-per-corno-partitura-conducteur-partitionHAYDN MICHAEL
Concertino per corno - Partitura
Conducteur - Partition
UNIVERSAL EDITION
31.00 €
michael-haydn-missa-beatissimae-virginis-mariae-(mh-15)-orchestre-partitionHAYDN MICHAEL
Missa Beatissimae Virginis Mariae (Mh 15)
Orchestre - Partition
CARUS
36.00 €
michael-haydn-vesperae-solennes-mh-321-partitur-conducteur-partitionHAYDN MICHAEL
Vesperae Solennes MH 321 - Partitur
Conducteur - Partition
CARUS
50.00 €
michael-haydn-salve-regina-in-a-dur-(mh-634)-partitur-conducteur-partitionHAYDN MICHAEL
Salve Regina in A-Dur (MH 634) - Partitur
Conducteur - Partition
CARUS
9.00 €
michael-haydn-missa-sti-aloysii-conducteur-conducteur-partitionHAYDN MICHAEL
Missa Sti. Aloysii - Conducteur
Conducteur - Partition
HUG
42.78 €
  • michael-haydn-missa-sub-titulo-sancti-leopoldi-mh-837-conducteur-conducteur


    Mis à jour le 07.03.16
  • Michael Haydn
    Missa sub titulo Sancti Leopoldi MH 837 - conducteur


    conducteur

    Carus

    Référence: 54.837/00

    CONDUCTEURS  >  Grand format  >  


    33.10 €
     ARTICLE
    EN STOCK


    La dernière œuvre achevée de Johann Michael Haydn, la Missa sub titulo Sti. Leopoldi pro festo Innocentium MH 837, fut composée pour la maîtrise de garçons de Salzbourg. Pour eux, Haydn écrivit plus de trente œuvres latines et en langue allemande, en formation de deux ou trois voix aiguës. La composition de la messe Saint Leopold fut achevée le 22 décembre 1805 et « correspond parfaitement à l’énergie des élèves pleins d ’espoir ». Au jour de l’an 1806, Haydn, depuis longtemps déjà souffrant et affaibli par les suites de l’invasion française, écrivit à son ami P. Weringand Rettensteiner : « malgré ces conditions bien tristes j’ai composé pour nos garçons de la maîtrise une nouvelle messe à l’occasion de la fête des Innocents, et j’ai cru comprendre qu’elle a plu. »




    



    NOS CLIENTS ONT AUSSI APPRÉCIÉ…