PANIER

 
LA

PARTITIONSLIVRESACCESSOIRESPAPETERIEBesoin d'aide ?NOS MAGASINSMON COMPTE 
CORDESVENTSCUIVRESCHANTPERCUSSIONPIANO & CLAVIERSFORMATION MUSICALECONDUCTEURSMUSIQUE DE CHAMBREALBUMS VARIETESENSEMBLES & MATÉRIELS
PEDAGOGIERECUEILSMELODIESOPERASCHŒURMUSIQUE DE CHAMBRE VOCALEPOUR ENFANTSDUOS
VOIX HAUTEVOIX MOYENNEVOIX GRAVE
  • jean-baptiste-lully-airs-d-operas-pour-dessus-chant-piano


    Mis à jour le 05.07.17
  • Jean-Baptiste Lully
    Airs d'opéras pour dessus


    43 airs d'opéras pour dessus (soprano ou mezzo) édités par Benoît Dratwicki. Réalisation pour le clavier de François de Saint-Yves (avec chiffrages).
    Préface en français et anglais

    Chant piano

    CMBV

    Référence: CMBVCAH251

    CHANT  >  Mélodies  >  Voix moyenne


    66.50 €
     EN STOCK


    Ah ! faut-il me venger en perdant ce que j'aime ! (médée dans thésée,
    Ah ! je garderai bien mon cœur (mérope dans persée, 1682)
    Ah ! si la liberté me doit être ravie (armide dans armide, 1686)
    Amour, mes voeux sont satisfaits (philonoé dans bellérophon, 1679)
    Amour, que veux-tu de moi ? (arcabonne dans amadis, 1684)
    Amour, vois quels maux tu nous fais (hermione dans cadmus & hermione,
    Ce n'est plus le temps de la guerre (flore dans psyché, 1678)
    Cessez de vous plaindre (l'amour dans cadmus & hermione, 1673)
    Cet aimable séjour (hermione dans cadmus & hermione, 1673)
    Dans cette paisible retraite (astrée dans phaéton, 1683)
    Dépit mortel, transport jaloux (médée dans thésée, 1675)
    Déserts écartés, sombres lieux (cérès dans proserpine, 1680)
    Dieux, qui me destinez une mort si cruelle (andromède dans persée, 168
    Enfin, il est en ma puissance (armide dans armide, 1686)
    Enfin, j'ai dissipé la crainte (galatée dans acis & galatée, 1686)
    Espoir si cher et si doux (cybèle dans atys, 1676)
    Est-on sage dans le bel âge ? (flore dans psyché, 1678)
    Héros, dont la valeur étonne l'univers (la paix dans proserpine, 1680)
    Il me fuit, l'inconstant, il m'ôte tout espoir (théone dans phaéton, 1
    Infortunés, qu'un monstre affreux (andromède dans persée, 1682)
    J'ai rendu les humains heureux (cérès dans proserpine, 1680)
    Le héros que j'attends ne reviendra-t-il pas ? (la nymphe de la seine
    Le perfide renaud me fuit (armide dans armide, 1686)
    Ma chère liberté, que vous aviez d'attraits ! (proserpine dans proserp
    Malgrè le destin implacable (cybèle dans atys, 1676)
    Malheureuse mère ! (cérès dans proserpine, 1680)
    Mort ! venez finir mon destin déplorable (mérope dans persée, 1682)
    Par quels noirs et fâcheux passages (psyché dans psyché, 1678)
    Pompe que ce palais de tous côtés étale (vénus dans psyché, 1678)
    Qu'une injuste fierté nous cause de contrainte (galatée dans acis & ga
    Que la valeur et la prudence (une nymphe guerrière dans persée, 1682)
    Que notre vie doit faire envie ! (proserpine dans proserpine, 1680)
    Que vois-je ! ô spectacle effroyable ! (oriane dans amadis, 1684)
    Qui pourrai-je avoir recours ? (oriane dans amadis, 1684)
    Renaud ? ciel ! ô mortelle peine ! (armide dans armide, 1686)
    Revenez, amours, revenez (vénus dans thésée, 1675)
    Sortez, ombres, sortez de la nuit éternelle (médée dans thésée, 1675)
    Terminez mes tourments, puissant maître du monde ! (io dans isis, 1677
    Toi qui dans ce tombeau n'es plus qu'un peu de cendre (arcabonne dans
    Vaine fierté, faible rigueur (aréthuse dans proserpine, 1680)
    Venez, venez, haine implacable (armide dans armide, 1686)
    Voici le favorable temps (la nuit dans le triomphe de l'amour, 1681)
    Vous, dont le nom plein de gloire (logistille dans roland, 1685)


    Jean-Baptiste Lully fut le principal artisan de la création de l’opéra français. Sous l’impulsion de Louis XIV, il créa un spectacle ambitieux mêlant à parts égales la poésie, la musique, la danse et la machinerie de théâtre. Après sa mort en 1687, Lully resta un modèle incontournable tout au long du XVIIIe siècle, revendiqué autant par Rameau que par Gluck. À l’heure ou le théâtre lyrique baroque est à nouveau joué et représenté, le Centre de musique baroque de Versailles a voulu rendre accessible à un large public de chanteurs amateurs et professionnels, de mélomanes et d’étudiants, l’intégralité des monologues et des airs d’opéra français de Lully. Ce recueil propose une partie vocale respectueuse des sources d’époque et une transcription de l’orchestre pour clavier. Adaptées aussi bien au travail qu’au concert ces transcriptions restent volontairement simples et sont aussi bien jouables au piano qu’au clavecin, par l’amateur ou le professionnel. Chaque air est précédé d’un résumé et d’une transcription du passage correspondant du livret dans son orthographe et sa ponctuation originale, avec une traduction en anglais moderne en vis-à-vis ; le texte chanté est entièrement modernisé.




    jean-baptiste-lully-airs-d-operas-pour-dessus-chant-piano
    66.50




    NOS CLIENTS ONT AUSSI APPRÉCIÉ…
    manuel-de-falla-7-canciones-populares-espanolas-voix-moyenne-partition-chant-pianoFALLA MANUEL DE7 Canciones Populares Españolas. Voix MoyennePartition - Chant piano
    enrique-granados-canciones-amatorias-partition-chant-pianoGRANADOS ENRIQUECanciones AmatoriasPartition - Chant piano